,

[Infographie] Les aides à l’embauche passées au crible

Partager avec :

FacebookTwitterLinkedIn


Vous avez besoin de personnel mais vous hésitez à recruter par manque de moyens ? Avez-vous pensé à réorganiser vos équipes ? Si c’est déjà fait, sachez que certaines aides à l’embauche peuvent vous être d’une grande utilité. Reste à savoir laquelle correspond le mieux à votre entreprise et à ses besoins… On fait le point sur les avantages des différentes aides à l’embauche !

Les aides à l'embauche passées au crible
 

1/ Le contrat d’apprentissage

 

Vous êtes soutenu par la région

  • Prime pour les nouveaux contrats de minimum 1 000 € par année de formation, si votre entreprise compte moins de 11 salariés.
  • Aide au recrutement d’au moins 1 000 € versée aux entreprises de moins de 250 salariés.

Vous avez moins de charges et d’impôts à payer

  • Exonération des charges sociales, totale ou partielle.
  • Déductions fiscales de la taxe d’apprentissage et crédits d’impôts.

 

2/ Le contrat de professionnalisation

 

Pensez aux seniors et aux personnes en difficulté d’accès à l’emploi !

  • Exonération des cotisations patronales d’assurances sociales (assurance maladie, maternité, invalidité, vieillesse-décès) et d’allocations familiales lorsque le salarié est âgé de 45 ans et plus.
  • Exonération spécifique pour certains groupements d’employeurs (GEIQ).
  • Aide de 2 000 € versée à toutes les entreprises à l’embauche d’un demandeur d’emploi âgé de 45 ans et plus en contrat de professionnalisation.
  • Aide pour l’accompagnement personnalisé vers l’emploi dans les GEIQ.

Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule…

  • Aide forfaitaire attribuée à l’employeur par Pôle Emploi pour l’embauche d’un demandeur d’emploi de 26 ans et plus.
  • Aide pour les entreprises de plus de 250 salariés employant plus de 5 % d’alternants en 2015 (taxe versée en 2016).
  • Absence de prise en compte du contrat pro dans les effectifs de votre entreprise.

 

3/ Le contrat unique d’insertion (CUI) et le contrat initiative emploi (CIE)

 

Les organismes d’insertion et le Conseil Départemental s’engagent à vos côtés

  • Possibilité d’aide à l’insertion professionnelle attribuée par Pôle Emploi, missions locales ou organismes de placement spécialisés dans l’insertion des personnes handicapées (aide mensuelle dans la limite de 47 % du SMIC horaire brut).
  • Possibilité d’aide à l’insertion professionnelle attribuée sur décision du Conseil Départemental lorsque votre nouveau collaborateur est au RSA.

Restez tel que vous êtes !

  • Absence de prise en compte du CUI et du CIE dans les effectifs de votre entreprise.

 

4/ Le contrat de génération

 

Pôle Emploi vous accompagne

  • Versement d’une aide annuelle financière de 4 000 € par Pôle Emploi, sur trois ans maximum, pour les entreprises de moins de 300 salariés.

Recrutez deux collaborateurs… pour être doublement gagnant !

  • Possibilité de doubler l’aide annuelle en embauchant un jeune de moins de 26 ans (ou 30 ans si handicap) et un senior de 57 ans ou plus (ou 55 ans si handicap) avec un maximum de 6 mois d’écart entre les deux embauches.

 

5/ Le CDI, CDD et contrat de professionnalisation en PME

 
Pour les contrats signés avant le 30 juin 2017

Profitez d’une rentrée d’argent trimestrielle

  • Versement d’une aide de 500 €, tous les 3 mois, sur une durée de 2 ans pour un même salarié, pour un contrat de 6 mois minimum.

Et si vous cumuliez des aides ?

  • Aide cumulable avec des allègements bas salaires et le CICE.
  • Aide non cumulable avec une autre aide de l’État pour l’insertion, sauf pour le contrat de professionnalisation.

 

6/ Le CDI pour les moins de 26 ans

 

Bénéficiez d’un allègement des cotisations

Profitez d’une exonération temporaire de cotisation d’assurance chômage, après période d’essai :

  • sur les 4 premiers mois de contrat pour les entreprises de moins de 50 salariés ;
  • sur les 3 premiers mois pour les entreprises de plus de 50 salariés.

Retrouvez aussi toutes nos infographies !

Comme quoi, les aides à l’embauche ne manquent pas : il suffit de trouver chaussure à son pied ! Si vous ne savez pas vers quelle aide vous tourner ou que vous hésitez entre deux d’entre elles, la meilleure solution reste de vous renseigner auprès d’experts… N’hésitez pas à nous contacter !